• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Chenille de pyrale du buis dévorant une feuille © Yves Lanceau

La pyrale du buis, un passager clandestin venu d'Orient

Originaire d’Asie, la pyrale du buis a été observée pour la première fois en Europe en 2007, et depuis lors elle a colonisé une grande partie du continent européen. Cette espèce de papillon constitue une menace pour les buxaies natives et les jardins à la française. Le film présente l'ensemble du cycle de vie de la pyrale, ainsi que certains de ses prédateurs : mésanges, araignées, trichogrammes... Présenté pour la première fois publiquement le 16 octobre 2018 lors d'un colloque à Tours, ce film a été co-financé par la Région Centre-Val de Loire et l'Inra dans le cadre du projet de recherche d'intérêt régional INCA, Invasion fulgurante de la pyrale du buis Cydalima perspectalis 2015-2018, coordonné par l'unité de recherche de zoologie forestière d'Orléans, centre Inra Val-de-Loire.

Par J. Rousselet (URZF) et Communication Inra Val de Loire
Mis à jour le 26/10/2018
Publié le 16/10/2018

La pyrale du buis est un insecte emblématique des invasions fulgurantes de plus en plus fréquentes depuis les années 90. Originaire d’Asie, elle a été observée pour la première fois en Europe en 2007, et en l'espace de dix ans elle a colonisé une grande partie du continent européen, et même maintenant au-delà, avec plus de 30 pays envahis. Cette espèce de papillon est représentative du rôle du commerce ornemental et de l'intensification des échanges inter- mais aussi intra-continentaux. Elle est passée en Chine des milieux forestiers aux zones de production horticoles et aux milieux urbains, et c’est à partir de ces zones artificialisées qu’elle a été introduite accidentellement vers les zones commerciales et urbaines européennes avant de coloniser les milieux forestiers. Elle impacte aujourd'hui autant le patrimoine naturel que culturel en constituant, comme le montre le film, une menace pour les buxaies natives et les jardins à la française.

Le film

Présenté pour la première fois publiquement le 16 octobre 2018 à Tours lors du colloque de l'Association française de protection des plantes (AFPP) sur les bioagresseurs du buis, ce film essentiellement naturaliste a été réalisé par Yves Lanceau, vidéaste professionnel, et co-financé par la Région Centre-Val de Loire dans le cadre du volet Culture scientifique, technique et industrielle (CSTI) d'un projet de recherche d'intérêt régional (INCA - INvasion fulgurante de la pyrale du buis CydalimA perspectalis 2015-2018). Son objectif est de fournir aux particuliers, collectivités et entreprises du paysage une meilleure connaissance de la biologie de cette espèce, indispensable à sa gestion, mais aussi d'alerter sur les modes d'introduction et de propagation des espèces invasives.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Écologie des forêts, prairies et milieux aquatiques
Centre(s) associé(s) :
Provence-Alpes-Côte d'Azur, Val de Loire

À propos

Le projet INCA

Le projet de recherche d'intérêt régional INCA (INvasion fulgurante de la pyrale du buis CydalimA perspectalis 2015-2018) s'inscrit dans le programme régional Ambition Recherche Développement "Intelligence des patrimoines" soutenu par la Région Centre-Val de Loire et porté par le Centre d'études supérieures de la renaissance de Tours. Coordonné par plusieurs chercheurs de l'unité de recherche de Zoologie forestière (URZF, Inra), il a également impliqué l'Institut de recherche sur la biologie de l'insecte (IRBI, CNRS - Université de Tours), le Centre for Agriculture and Biosciences International (CABI Suisse et Chine), Plante & Cité, la Fédération régionale contre les organismes nuisibles de la région Centre-Val de Loire (Fredon), Yves Lanceau, l'Association des parcs et jardins de la région Centre-Val de Loire (APJRC), le Comité de développement horticole de la région Centre-Val de Loire.
Contexte et objectifs
L'arrivée récente de la pyrale du buis constitue un problème pour les producteurs horticoles de l'ornement et leurs clients, à savoir les particuliers pour l'environnement privé, et les acteurs du paysage pour les espaces publics et privés. En région Centre-Val de Loire, les impacts socio-économiques ne se limitent pas à cette dimension ornementale. De par sa richesse en châteaux et en parcs et jardins « à la française », c'est aussi son patrimoine culturel et touristique qui risque d'être affecté par l'invasion fulgurante de cet insecte. Les dégâts occasionnés par les chenilles peuvent aboutir à la mort des arbres. L'introduction et l'expansion rapide de ce nouveau ravageur apparaissent représentatives des perturbations engendrées par les mutations économiques du secteur horticole. Le caractère émergent de cette invasion constitue une opportunité pour agir précocement tout en étudiant les mécanismes de ce type de processus. Dans ce cadre, il est proposé de retracer l'origine de l'insecte, ses voies d'introduction, ses capacités de dispersion, les facteurs biologiques impliqués dans son caractère invasif, mais également de tester une méthode de lutte alternative et de mettre à la disposition de la région des outils appropriés d'aide à la gestion du risque en s'appuyant sur une approche de science participative. Ce projet participe à la dynamique Intelligence des patrimoines.