• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer
Nid de chenilles processionnaires dans un pin.. © Inra, ROUSSELET Jérôme

La processionnaire du pin, bio-indicateur du réchauffement climatique. De sa biologie à la modélisation de son expansion.

La vidéo (durée : une heure) est issue de la conférence Science on tourne! qui était proposée à des lycéens et accessible en streaming le jeudi 26 janvier 2017, avec Jérôme Rousselet, chargé de recherche en entomologie forestière et biologie des populations et Christelle Robinet, chargée de recherche en modélisation mathématique à l’Inra Val de Loire, site d’Orléans.

Par Communication Inra Val de Loire
Mis à jour le 10/03/2017
Publié le 09/03/2017

La chenille processionnaire du pin a été identifiée comme étant un bon indicateur du réchauffement climatique en France. Au coeur du site de l’Inra d’Orléans, des expériences sont développées afin d’étudier cette espèce envahissante. À l’aide de la génétique, de l’étude de son comportement, des modélisations informatiques, de son observation sur le terrain ou encore des cartes de recensement, l’équipe de recherche appréhende son expansion avec un oeil plus avisé.

La vidéo

La vidéo débute par un film de 20 minutes réalisé à l’Inra sur le site d’Orléans : collecte de données sur le terrain pour cartographier l’avancée des processionnaires en France, analyse et modélisation des données, étude expérimentale du vol des papillons, analyse du rôle du paysage dans l’expansion des processionnaires (exemple de la Beauce). Ensuite une séance de questions-réponses avec Jérôme Rousselet et Christelle Robinet permet de préciser certains aspects.

Science on tourne !, c’est quoi ?

« Science on tourne ! » est un cycle de webcast entre scientifiques et lycéens. Le jour du webcast, des lycéens de différentes classes sont invités à assister à une conférence scientifique en direct depuis la salle de conférence de leur établissement, équipée en vidéoprojection et son. Un film de 30 minutes est diffusé en première partie de séance. Il présente l’intervenant dans son laboratoire, ses recherches, ses collègues, des expériences... La deuxième partie est le webcast de 20 minutes, c’est un échange de questions/réponses (Q/R) entre les lycéens et l’intervenant qui réagit en direct devant eux.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Écologie des forêts, prairies et milieux aquatiques
Centre(s) associé(s) :
Val de Loire

Partenaires impliqués

  • Association C’est dans l’aire, Territoires de la culture scientifique, et ses membres (ArmorScience, Carbet des sciences, Centre sciences, Lacq Odyssée, Nef des sciences, Pavillon des sciences)
  • Programme des Investissements d’Avenir – Anru

En savoir plus