• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer
Bords de Loire.. © Inra, BEGUEY Alain

Les unités du centre Val de Loire

Mis à jour le 22/03/2017
Publié le 25/06/2013

Fort de ses recherches en biologie intégrative et gestion durable, de ses capacités expérimentales et de ses 960 agents, dont 660 titulaires, qui en font le sixième centre de l’institut par son effectif, le centre Inra Val de Loire mène des recherches autour de quatre pôles :

Dynamique des sols et gestion de l’environnement

Le pôle « Dynamique des sols et gestion de l’environnement » compte deux unités du département Environnement-Agronomie :

Biologie intégrative des arbres et organismes associés

Le pôle « Biologie intégrative des arbres et organismes associés » regroupe trois unités relevant du département Ecologie forestière, Prairies et milieux Aquatiques  et deux unités sous contrat, avec l’université d’Orléans et l’Office national des forêts :

Biologie intégrative animale et gestion durable des productions animales

Le pôle « Biologie intégrative animale et gestion durable des productions animales », le plus important par le nombre des agents, regroupe des équipes du département de Physiologie Animale et Systèmes d’Elevage et de Génétique animale. Il comporte une très grande unité mixte de recherche (UMR) Inra-CNRS-Université François Rabelais-Institut Français du Cheval et de l’Equitation, une unité de recherche et trois unités expérimentales :

Santé animale et santé publique

Le pôle « Santé animale et santé publique » compte une unité mixte de recherche (UMR) Inra-Université François Rabelais de Tours et la plate-forme d’infectiologie expérimentale. Il dépend des départements de Santé Animale et de Microbiologie de la Chaîne Alimentaire.

Localisation et collaborations

Ces quatre pôles sont répartis sur trois sites, Orléans pour les deux premiers, Tours et Bourges pour les deux suivants, en pleine cohérence avec la répartition des ressources scientifiques en région Centre Val de Loire, autour de l’environnement (à Orléans), et de l’imagerie du vivant (à Tours) et en étroite relation avec le PRES Val de Loire Université.

Les collaborations avec les autres organismes de recherche en région Centre Val de Loire ont permis la participation à deux LabEX, Mabimprove (sur l’amélioration des anticorps thérapeutiques) et Voltaire (sur les échanges entre compartiments de l’environnement). Ils ont également permis à l’Inra de créer le cluster de recherche en infectiologie et le cluster ResoNat dédié à la gestion des ressources naturelles.

Des collaborations se développent également autour de l’étude des patrimoines dans l’ensemble de leurs dimensions, naturelles et culturelles et de celle des biomédicaments. Pour ce qui a trait au domaine expérimental de Bourges, sa situation centrale sur une importante zone d’élevage caprin (zone d’appellation d’origine protégée « crottin de Chavignol ») et à proximité de la zone d’élevage des bovins charolais facilite son insertion régionale.

Accès au centre Val de Loire